Que faire face à une crise d’hemorroides?

La maladie hémorroïdaire s’explique par la dilatation des veines situées dans la partie anale du corps humain. Elle peut tout à fait être curée en plus d’adopter une hygiène de vie, des médicaments, voire même une opération chirurgicale, tous adaptés à cette maladie. Certains gestes au quotidien permettent de la rendre supportable et de diminuer les risques de récidives. Alors que faire face à une crise d’hémorroïdes?

Comment soulager les maux persistants durant une crise d’hémorroïde?

En cas de crise, il faut d’abord éviter de se tenir debout et penser à reprendre son souffle. Prendre un bain de siège froid est ensuite la deuxième étape, avec des glaçons à appliquer sur la zone douloureuse, délicatement emballés dans un linge.

Le paracétamol ou le doliprane sont de bons médicaments pour apaiser la douleur, car il faut surtout éviter de prendrede l’aspirine (celle-ci peut provoquer une hémorragie). Pour être bien à l’aise et mieux respirer, il est nécessaire d’ôter tous vêtements serrés ou moulants!

Aux toilettes, il est impératif de ne pas s’efforcer à pousser mais si cela est indispensable comme en cas de constipation, il faut consommer des laxatifs doux émollients et non irritants. Après chaque selle, faire une toilette anale avec un savon acide ou neutre ou avec une lotion sans parfum est également une bonne chose. Enfin, si la partie anale démange, les lingettes pour bébé au lieu du papier toilette peuvent s’utiliser. Le plus important durant la crise est de rester immobile car tout effort physique est alors susceptible de dilater les veines…

Pour prévenir toute récidive, la première chose à faire est d’éviter les bains chauds car la chaleur favorise la dilatation des veines et donc les hémorroïdes. Il faut aussi pratiquer régulièrement une activité physique en évitant toutefois les sports qui la favorisent comme le vélo ou l’équitation.

Quels médicaments prendre pour soulager la crise?

Pour définitivement éviter les crises, il est primordial de manger des fibres alimentaires et de surtout boire beaucoup d’eau tous les jours. Il faut aussi laisser de côté l’alcool, le thé, le café, la viande et tout ce qui est épicé.

Au cas où la douleur persiste et devient insupportable, les antidouleurs ou anti-inflammatoire calme la maladie et évite toute inflammation. Ils peuvent se prendre par voie orale comme avec les comprimés ou bien appliquer,comme avec la crème antalgique ou anti-inflammatoire. Dans certains cas, le médecin prescrit des suppositoires.

L’application fréquente de gel d’aloès sur la région anale peut aussi aider à soulager l’inflammation. Il est également important de nettoyer la région anale après chaque selle en utilisant du papier hygiénique mouillé avec de l’eau ou avec une lotion à l’hamamélis.

Il est tout à fait pensable, dans certains cas, d’avoir recours à un veinotonique à très fortes doses, à prendre par voie orale pendant la durée de la crise. Ces médicaments diminuent l’inflammation et minimisent la douleur. A titre d’information, il est inutile d’associer plusieurs médicaments de ce type en même temps!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>