Accueil » Problèmes Spécifiques » Le traitement des hémorroïdes internes

Le traitement des hémorroïdes internes

La dilatation des veines internes hémorroïdaires se situe surtout au niveau anal dans la partie terminale. Elles peuvent se compliquer par des thromboses qui s’extériorisent.

Ce sont ces accidents qui provoquent le plus de douleur pendant la maladie hémorroïdaire. Voyons les traitements qui existent pour ces hémorroïdes internes ainsi que leurs avantages et inconvénients.

Description des différents traitements pour hémorroïdes internes

Il est toujours recommandé d’opter ou de tester un veinotonique pour le traitement des hémorroïdes internes. Le daflon est le plus vieux en termes de médicament. Un antalgique comme le paracétamol contribue aussi à soulager la douleur, sinon il est possible de démarrer par des produits naturels.

Les huiles essentielles telles que le cyprès et le géranium peuvent donner un coup de main de façon naturelle.

L’alimentation riche en fibre, même après un lourd traitement, est toujours un bon allié pour combattre la maladie. Il est important aussi de boire de l’eau, de consommer des fruits et légumes et de manger des céréales complètes. Des compléments nutritionnels peuvent aussi aider à prolonger les effets du traitement.

La chirurgie est le dernier recours et ne sera envisagée que si tous les traitements précédents ont échoué et l’inconfort du malade est grand. L’hémorroïdectomie est la plus radicale quand les autres traitements s’avèrent inefficaces.

Ensuite, la ligature élastique est la plus utilisée mais ne peut pas convenir à tous les cas. Le choix de la coagulation au laser ou le traitement sclérosant dépendent de chaque cas et de l’expérience du chirurgien.

Les avantages de ces différents traitements

Les traitements naturels ne présentent pas d’effets secondaires. Les antalgiques permettent de soulager dans un premier temps la douleur et les hémorroïdes internes du premier degré.

A titre de rappel, la dilatation des veines internes hémorroïdaires connait quatre degrés :

·       1er degré : l’hémorroïde reste à l’intérieur de l’anus

·       2e degré : elle sort de l’anus au moment de la selle, et revient en position normale après l’effort de la défécation.

·       3e degré : un replacement délicat des hémorroïdes avec les doigts est nécessaire après la selle.

·       4e degré : L’hémorroïde ne peut plus être réarrangée à l’intérieur de la région anale.

Les anti-inflammatoires réduisent l’inflammation.et les veinotoniques aident à diminuer le gonflement des veines dilatées.

La chirurgie est la meilleure option pour le cas du quatrième degré car elle donne plus de taux de réussite. Elle connait plusieurs avantages tels que :

·       Prévention de l’apparition de l’hémorroïde

·       Élimination du saignement causé par celle-ci

·       Antalgique et antipruritique

·       Anti-inflammatoire

·       Régénérateur de tissus.

Les inconvénients de ces différents traitements

Les moyens naturels sont peu efficaces et ne marchent pas pour les dilatations avancées. Les médicaments peuvent provoquer des effets secondaires, par exemple, l’usage du paracétamol sur le long terme risque de détruire le foie.

Le traitement chirurgical des hémorroïdes internes est celui qui présente le plus d’inconvénients. Ce sont généralement la douleur postopératoire et les complications.

De plus, l’opération peut se compliquer de saignement, d’infection, de sténose ou de récidive. Le saignement peut survenir dans les premières heures après l’intervention et l’infection si elle arrive après les 48 heures.

Un commentaire

  1. Bonjour.
    J’ai une crise qui dure depuis fin juin maintenant. J’ai eu des anti inflammatoires Nifluril en suppo puis mon médecin m’a prescrit un anti inflammatoire par voie orale car la crise s’est bien calmée.
    Mais l’hémorroide est toujours là et je suis au niveau 3.
    Côté douleur je peux dire que ça va comparer à ce que j’ai vécu il y a quelques semaines (impossible de rester assis ou dormir).
    Ma question, je suis aussi sous Ginko fort depuis un mois , et je voulais savoir je pouvais remplacer par du Daflon car je prends des anti inflammatoires et je ne sais pas si c’est compatible.
    Merci

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*