Accueil » Problèmes Spécifiques » Soigner un prolapsus du rectum

Soigner un prolapsus du rectum

Le prolapsus du rectum est une manifestation hémorroïdaire qui peut être parfois une condition pathologique particulièrement difficile à vivre.

Comment traiter donc ce problème de manière efficace ?

Les réponses dans l’article…

Qu’est-ce qu’un prolapsus du rectum ?

Il existe deux types de prolapsus : le prolapsus rectal muqueux et le prolapsus total du rectum.

Le prolapsus rectal muqueux n’atteint que la muqueuse rectale qui sort du rectum de quelques centimètres lors de la défécation et se retire spontanément après la défécation.

Quant au deuxième type, le prolapsus total du rectum, il concerne toute la paroi du rectum qui s’extériorise.

Les symptômes du prolapsus du rectum

Le prolapsus rectal muqueux est souvent accompagné des manifestations suivantes:

– Ténesme (tension douloureuse, au niveau de l’anus);
– Difficultés à évacuer;
– Sécrétions muqueuses;
– Irritations et fortes démangeaisons.

En ce qui concerne le prolapsus total, il est accompagné par les symptômes suivants:

– Sensation d’humidité dans l’anus;
– Dermatite autour de l’anus;
– Fortes démangeaisons
– Sensation de brûlure
– Sécrétions muqueuses;
– Irritations;
– Incontinence fécale.

Quelles sont les causes  d’un prolapsus?

Il existe plusieurs facteurs qui peuvent être considérés comme causes d’un prolapsus rectal muqueux :

– Hypotonie sphinctérienne;
– Incontinence anale;
– Constipation;
– Diarrhée;
– Efforts abdominaux pendant la miction, associés souvent à l’hypertrophie prostatique et aux hémorroïdes.

En ce qui concerne le prolapsus total du rectum, les causes correspondent aux facteurs favorisant la mobilité excessive du rectum :

– Tumeur ou polype rectal;
– Hémorroïdes;
– Pression excessive (à cause d’une constipation ou d’une crise de toux);
– Cavité abdominale trop profonde;
– Hypotonie sphinctérienne;
– Problèmes des appareils de soutien et de la suspension de l’anus.

Les traitements contre un prolapsus du rectum

Il est généralement constaté que le prolapsus rectal tend à régresser spontanément. Mais si ce n’est pas le cas, il est alors conseillé de consulter un médecin et essayer de replacer manuellement la muqueuse quand elle sort.

Il est aussi conseillé d’éviter de faire trop d’efforts abdominaux notamment pendant la défécation.

Il est important de traiter rapidement la constipation en adoptant une alimentation hyper riche en fibre et en eau, et en évitant de rester longtemps aux toilettes lors de la défécation.

Si toutefois le prolapsus est persistant, on peut avoir recours à d’autres traitements contre les hémorroïdes:

Si le prolapsus rectal est de dimension assez réduite, des traitements ambulatoires peuvent alors suffire. Cependant, si le prolapsus est total, une intervention chirurgicale devient alors nécessaire.

15 plusieurs commentaires

  1. Bonjour,
    J’ai 26 ans et je viens de me faire opérer d’un prolapsus rectal. cela fait 15 jours que mon transit redémarre sauf que en allant au toilette je sens plus ou moins que j’ai des selles mais l’évacuation ne se fait pas. j’ai beau poussé (c’est une zone qui a mis longtemps a se réveiller et c’est pas encore totalement remis), j’avoue que je flippe beaucoup . les selles sortent après une quelconque stimulation et elle ne sont pas dure. j’ai peur de faire une occlusion ou que le chirurgien ait pas vue quelque chose.

  2. Bonjour, suite à deux grossesses suivies j’ai eut le désagréments d’avoir des hémorroïdes, je ne les ai pas soignés car toujours occupée ou enceinte j’ai attendu et mon dernier enfant à un an, à ce jour je souffre d’un prolapsus rectal, la douleur est très vive, je ne peux même pas me déplacer quand je suis en crise car il saigne et me donne beaucoup de douleur, j’ai appris par le chirurgien que l’opération des hémorroïdes est l’une des plus douloureuse en médecine car la cicatrisation est longue (3 à 4 semaines voire plus) et que l’endroit est souvent sollicité donc cela allonge le temps de convalescence et la douleur, de plus il se peut que l’opération soit un échec et dans ce cas là il faut recommencer et avec une opération qui est encore plus douloureuse a la cicatrisation mais efficace à 100%. J’ai une peur bleue de me faire opéré et allaitant encore je ne peux prendre les médicaments nécessaires à une intervention chirurgicale parfaite mais je ne peux rester comme ça, les hémorroïdes ne se guérissent jamais seuls sauf s’ils sont au stade 1 … Le tout début… Si vous en avez comme moi depuis des mois et des mois la seule solution est l’hôpital. Calmer vos crises en buvant beaucoup d’eau et pas de café Ni de cigarettes Ni de coca Ni d’apéritif salé Ni alcool, allongé vous et éviter toute pression sur le bas ventre (ceinture, pantalon serrer) surtout manger des fruits ou des légumes et de l’eau +++ je sais que c’est contraignant mais ca vous évitera une journée de douleur…

  3. Bonjour j’ai un prolapsus rectal a mes 23ans suit a une constipation forte et a mes poussées au toilette.
    Le medecin ma dit que c’est le stat 1.
    Je le remonte a chaque fois que je fait mes besoins. Et puis j’ai lu que ça pourrait remonter en faisent du sport et notament les up dos. Mais c’est oas le cas pour moi parsk j’ai un hernie dans le ventre. Mais au autre sa pourrait marché. Bref je me demande esque un jour sa pourrait etre un prolapsus totale? Et comment eviter ça?

  4. Bonjour à tous,
    J’ai le même souci que vous. La dernière technique que j’ai trouvée est de m’asseoir sur le dessus de la lunette des toilettes, après la selle, pendant une petite dizaine de minutes, en mettant une ligne de PQ pour préserver l’hygiène, mais en laissant les fesses le plus serrées possible vers l’intérieur (par adhérence avec la lunette). Cela me soulage bien car tout rentre à l’intérieur assez naturellement. Essayez et dîtes-moi si ça marche pour vous !

  5. Mon cas à moi c’est que j’ai le prolapsus total du rectum depuis mon enfance. C’était ma mère qui le rentrait quand j’étais petit. Je ne devrais pas avoir des constipations ni des diarrhées. Des fois comme s’il s’agit de la première fois, il sort avec des douleurs. Puis j’ai remarqué par la suite que l’ouverture de l’anus n’est plus ordinaire. Elle prend une forme allongée. Je souffre en silence depuis mon enfance. Mais maintenant c’est le comble. Avec l’âge j’ai plus tendance aux constipations. parfois mon colon m’empêche d’évacuer. J’ai peur si un jour je deviens trop faible et je ne peux pas le faire entrer tout seul, surtout que (le fécal) salit toute la partie environnante comme un bébé qui s »est assis sur sa couche pleine. Aidez-moi. J’ai pensé à une intervention chirurgicale mais j’ai lu que cela n’a pas réussi avec quelques uns parmi vous. Que faire?

    • Bonjour Elkhadir,

      Tout d’abord, traiter votre constipation en mangeant plus de fruits et légumes. Puis, vous pouvez soulager vos douleurs lors de la défécation en changeant votre position. Accroupissez-vous sur les toilettes, cela aura pour effet de faciliter l’élimination naturelle, sans que vous ayez à forcer.
      Avez-vous tenter un traitement naturel anti hémorroïdes ? Si tel n’est pas le cas, c’est une piste.
      Quant à la chirurgie, vous le dites vous même, elle fonctionne pour certains, moins pour d’autres. Pour vous faire une opinion, consultez un chirurgien. Mais au final, seul vous pouvez prendre la décision finale.

  6. Bonjour j’ai 27ans et même problème depuis 3 ans à chaque fois que je vais à selle mon anus resort beaucoup et me fait mal pendant la défécation je dois ensuite le remettre a l intérieur avec mes doigts …puis si je vais pas à selle je ressens constamment des douleurs au bas ventre et au bas du dos.. Svp que me conseillez vous ?

    • Bonjour Luna,

      Notre article vous donne un aperçu des différentes solutions possibles, en fonction de la gravité de votre problème. Le mieux, étant donné vos douleurs, serait de consulter un médecin.

  7. J’ai attrapé un prolapsus rectal suite à une coqueluche à l’âge de 7 ans.
    Depuis, j’ai subi une opération (8 ans) sans suite favorable.
    Avec l’âge, la situation s’aggrave. Chaque latin je fais un petit lavement d’eau que je garde le plus longtemps possible avec un massage ventral léger. Puis je vais aux toilettes en limitant au maximum les efforts. La décontraction seule suffit parfois. Ensuite je fait une toilette au savon de Marseille et exerce une pression sur l’anus pour le rentrer. Ne pas oublier l’usage de la vaseline contre les irritations. Ce traitement quotidien me permet de passer une journée sans contrainte.

  8. moi non plus je ne sais plus que faire…je ne suis pas du tout constipée, j’ai des selles normales, mais j’ai un prolapsus anal à chaque fois… je replace avec des lingettes et tout va bien. le problème c’est que je ne peux plus rester en position verticale, sinon, le prolapsus ressort.. alors, j’introduis des crèmes anti- hémorroïdaires pour pouvoir me déplacer.. mais j’ai lu qu’ à long terme, ce n’est pas bien..

  9. Apres une opération, d’un cyste vestigial qui à été fait sous coelioscopie, car j avais une masse para rectale droite de 49 cm, qui était dans l’espace péri rectal au contact du rectum, en arrière du vagin. Et, depuis cette opération, qui à été fait, par un professeur en France, il y à de de cela 10 mois et on n’a jamais pue faire entrer mon prolapsus. J’ai déjà fait 20 séances de rééducations de l ‘anus et 10 du vagin rien à faire mon vrai problème c’est que je ne peu plus retenir mes selles qui sortent par petite quantités tous les 5 minutes mes ces selles sont de la grosseur d une phalange je suis obligé de prendre des médicaments pour me constiper ,je suis désespéré à l’aide.

  10. nicole@azotobac.com

    Mon probleme c’est que malgre mes effort les matieres fecales ne peuvent sortir de l’a us , le bout de l’intestin obstru completement le passage , sans pour cela etre constipee car je prends avant chaque repas du spagulax et depuis une semaine je suis obliger de m’introduire en le guidant avec mon doigt un microlax qui me permet d’evacuer une petite quantite minimum de matieres fecales

  11. J’ai un problème semblable.J’ai tous le temps envie d’aller au toilette(fécale)
    J’utilise des emolients pour ramollir mes excrément parce que ma parois anale est étroite je la sens étroite.Quand je pousse il ressort. Je passe plus demi heure par jour a essayée. Je suis désespérer suis-je fou ?

    • J’ai toujours peur d’aller au toilette(fécal ),car chaque fois que j’y vais ma journée est perdue tellement j’ai mal à l’anus !!! J’ai des boursouflures qui sortes avec l’anus après chaque défécation et après rentre avec l’anus et tout redevient normal jusqu’aux prochaine seilles. Aidez moi svp je n’en peux plus.

    • Bonjour,

      J’ai le même souci que toi testes les supos titanoréine tous les matins

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*