Accueil » Trucs et Astuces » Hémorroïdes: régime alimentaire pour les prévenir et les traiter

Hémorroïdes: régime alimentaire pour les prévenir et les traiter

En France, une personne sur trois, et 50% des personnes âgées de plus de 50 ans,  souffrent d’hémorroïdes. Il faut savoir que, dans la plupart de ces cas, hémorroïdes et régime alimentaire déséquilibré vont de pair.

Hémorroïdes et régime alimentaire

Les hémorroïdes sont souvent provoquées par le type d’alimentation que l’on adopte ainsi que par les pressions multiples que subissent les veines rectales ou anales, par exemple lors de la défécation.

En réalité, ces deux causes sont intimement liées : Quand notre régime alimentaire est déséquilibré, cela peut être à l’origine d’une constipation, qui engendre à son tour les pressions sur les veines rectales et anales.

Selon certains nutritionnistes, le fait que l’alimentation des pays développés soit essentiellement composée de produits transformés et pauvre en fibre alimentaire, serait la cause principale de la multiplication des cas d’hémorroïdes.

Dans ce sens, il est intéressant de noter que les cas d’hémorroïdes sont peu fréquents dans les pays peu développés, où l’alimentation est naturellement riche en fibre alimentaire et pauvre en produits transformés ainsi qu’en viandes.

Prévenir les hémorroïdes par un régime alimentaire adéquat

Il est tout à fait possible de prévenir l’apparition des hémorroïdes ou des rechutes.

Pour cela, vous devrez :

– Inclure suffisamment de son et de fibre alimentaire dans votre régime alimentaire et boire beaucoup d’eau.

La nourriture raffinée ou transformés ne contient généralement que peu de fibre alimentaire mais beaucoup de graisses animales.

Cette alimentation n’aide pas à contenir assez de fibre dans l’intestin pour passer facilement les selles, ce qui provoque une constipation et des pressions au moment de défécation.

Il vaut donc mieux opter pour le son (son de blé, son d’avoine, etc.), fruits et légumes et grains entiers.

Il faut aussi éviter les aliments qui peuvent causer une indigestion, des gaz et des flatulences ou encore des diarrhée.

– En plus de rendre les selles plus molles, boire beaucoup d’eau réduira les pressions sur les veines hémorroidaires, et aidera à passer des selles plus molles qui réduira le risque d’irriter les hémorroïdes existantes.

Ne consommez pas ces aliments si vous avez des hémorroïdes

Vous n’êtes pas obligé de supprimer définitivement ces aliments de vos plats. Il s’agit plutôt de diminuer la quantité consommée.

Voici donc une liste, non exhaustive, des aliments à éviter si vous souffrez des hémorroïdes :

– Piments et aliments épicés : ils peuvent engendrer une sensation de brûlure dans le rectum et l’anus;

– Cafés, thés;

– Alcools : ils déshydratent le corps et peuvent mener à la constipation;

– Les viandes rouges: peut provoquer la constipation, si consommées en grande quantité;

Laxatifs : ce n’est pas un aliment, mais ils peuvent provoquer la diarhée, qui elle irritera les hémorroïdes.

Consommez ces aliments pour prévenir les hémorroïdes

Voici une liste des aliments à consommer pour prévenir les hémorroides :

– Le son : le son de blé, d’avoine, ou d’autres céréales est un aliment très riche en fibre alimentaire, même si, consommé pendant quelques semaines, vous pourriez avoir du gaz intestinal;

– les Jus : deux verres par jour de jus de baies de couleur foncée (cerises, mûres, myrtilles, açai berry…)atténuent les douleurs et les enflures, tonifiant et renforcent les veines hémorroïdaires;

– Baies de cassis rouges et noires : riches en vitamine C, en rutoside et en minéraux, Leur jus nettoie et soulage les hémorroïdes.

– Oranges et bananes : ils renforcent les tissus, grâce à la vitamine C et aux minéraux qu’elles contiennent;

– Papaye : il est riche en minéraux et autres enzymes qui facilitent la digestion, – Légumes : consommez le chou, les choux de Bruxelles, les carottes, le maïs, les pois, le panais…;

– Huiles : mettez de l’huile d’olive, de graines de lin ou celle du vinaigre de cidre dans tous vos repas;

– Eau : buvez autant d’eau que vous pouvez. Si vous suez beaucoup, ou que vous buvez beaucoup du café par exemple, pensez à compenser l’eau perdue.

Aliments pour soigner des hémorroïdes saignantes

Voici quelques aliments pour soulager et traiter des hémorroides qui saignent :

– La luzerne;

– Les légumes à feuilles vertes, surtout celles qui sont foncées;

– Les graines de lin , riches en fibres et en oméga-3 réduisent l’inflammation et la douleur;

– Les patates douces : riches en fibres, en vitamine B, en fer et en potassium;

– Le gingembre, l’ail et les oignons : ils ont la propriété de décomposer la fibrine, substance naturelle qui répare les ruptures des tissus.

Cette substance quand, elle est déposée en excès par le corps pour réparer les hémorroïdes, peut causer l’inflammation des artères dans la zone hémorroidaire. Décomposer les excès de fibrine est donc important pour soigner les hémorroïdes;

Note: Pour un régime alimentaire complet et efficace contre les hémorroïdes, référez vous à la Solution H anti-hémorroïdes.

3 plusieurs commentaires

  1. Bonjour

    J’en souffre terriblement depuis mon accouchement le 31 mars passé. J ai essayé des crèmes et des suppositoire et des bains de sièges mais rien n’y fait… elles sont toujours la. Je mange tous les jours des soupes de blettes ou d épinards pour assurer un bon apport d fibres mais je suis obligé de suivre aussi un régime hyper protéine avec beaucoup de lait car j allaite mon bébé… Je ne sais plus quoi faire. Elles sont devenues tellement douleureuses que même la voiture m’est devenue insuportable…

  2. Bonsoir’ je suis une femme de 47 ans et je souffre des hemorroides depuis toujours je fait tres atenttion à mon alimentation mais quant je prend du café c’est la catastrophe mes hemorroides m’eclatent et je met des supositoires sedorroides ça me soulager beaucoup.

    • Bonjour,

      Le café est effectivement un aliment qui amplifie et favorise le phénomène hémorroïdaire. Sans un changement de vos habitudes de vie, et une gestion globale de ce problème très invalidant, il est difficile d’envisager une guérison complète et durable.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*